ESPAGNE – Valence – Universidad de Valencia (UV)

ESPAGNE – Valence – Universidad de Valencia (UV)

INFOS SORTIES « DETENTE » :

#On trouve à Valence, comme dans toute l’Espagne, de nombreuses boîtes et bars sympas. L’université est proche du quartier de Blasco Ibañez où les bars ne sont pas chers aussi bien pour boire une sangria que pour manger des tapas … Espagne oblige ! Ce qui fait qu’on peut facilement manger pour moins de 5 euros plusieurs fois par semaine. Dans ce quartier, on retrouve beaucoup d’étudiants Erasmus car Valence est la troisième ville d’accueil d’Europe donc pour rencontrer plus d’espagnols, on peut se rendre dans le quartier typique du Carmen dans le centre. Sinon niveau boîtes, vous avez le choix entre des boites à musiques internationales, dance/house comme La 3 ou Le Premier et de nombreuses boites plus Reggaeton comme le Mya que les espagnols adorent. Le mieux est d’aller à l’Umbracle qui est une boîte à ciel ouvert au milieu de la Cité des Arts et des Sciences jusqu’à la mi-octobre.

#Tous les ans à Valence en Mars ont lieu les Fallas qui sont des fêtes de rue où la ville est plongée dans la fête pendant quasiment 3 semaines (même les cours sont arrêtés !).

INFOS SORTIES CULTURELLES :

# Le lieu emblématique de la ville est la futuriste Cité des Arts et des Sciences où l’on on peut trouver un aquarium « l’Oceanographic », un opéra, un musée… Jusqu’à la fin octobre, on peut se rendre sur la plage de la Malva Rosa sans attraper froid ! Pour rejoindre le centre, on peut emprunter un parc long de 8 km appelé la Turia qui est bien intégré au milieu de la ville. Le plus intéressant à voir est le centre où on peut se promener sur les places de la mairie ou de la reine. Il est sympa aussi d’aller au marché central le samedi matin et de se perdre dans les petites rues de la vieille ville.
Petit plus : découvrir la vue de la ville depuis le haut de la cathédrale.

LE « KIT DE SURVIE » :

# Valence est une ville bien adaptée pour les étudiants étrangers : de nombreux sites proposent des colocations abordables (HelloFlatMate par exemple), le réseau de métro est bien développé et un service de vélo « Valencbici » ne coute que 29 euros à l’année sachant que la ville est facilement praticable. Sinon vous pourrez trouver beaucoup de petits commerces un peu partout pour faire vos courses.
# Niveau langues, même si l’anglais est parlé à la fac, il est préférable de maîtriser un minimum l’espagnol car les espagnols sont aussi mauvais que les français en anglais ! En général, vous n’aurez pas de problèmes pour vous faire comprendre.

AUTEURS :
LE GALL Nicolas ; LOIZEAU Leïla ; PESLHERBE Marion ; DUFOREAU Clément