ESPAGNE – Grenade – UGR Granada

ESPAGNE – Grenade – UGR Granada

INFOS SORTIES « DETENTE » :

#Pas de souci pour sortir, le soleil et le fait que les Espagnols vivent dehors n'est pas un mythe et donc on trouve toute une montagne de lieux où sortir. Il y a mae west, le camborio, campus.. comme boîtes avec pas mal d'Erasmus, donc avec des musiques internationales, mais ils aiment vraiment le reggaeton ici ! Pour les bars, il y en a partout ! Un concentré de bars c'est la rue Pedro antonio de alarcon. Sinon il y a plein de petits bars voire vraiment minuscules mais avec une ambiance sympa. Deux énormes avantages ici : c'est PAS CHER et on offre de la nourriture en plus du verre, LES TAPAS. Par exemple, plaza Einstein, on peut s'en sortir avec une pinte, un hamburger de taille tout à fait respectable et une autre tapas, repas et verre compris, pour 3€. Dans l'albaycin, on trouve des teterias qui sont super pour boire le thé.

#Cette année à Granada, il y avait le rassemblement ESN avec plein d'Erasmus mais ça change tous les ans de ville donc les événements c'est surtout en fonction des voyages à faire avec les assos erasmus -Lisbonne, Maroc- (Emycet c'est pas cher mais ça vaut pas les organisations des autres !).

#Le truc pas mal que beaucoup font c'est aussi de prendre l'avion à Malaga et partir dans un autre pays pour quelques jours. Avec Ryanair, selon les dates, un vol aller-retour pour l'Italie par exemple sera à 40€.

INFOS SORTIES CULTURELLES :

# L'Alhambra, absolument. Visiter la ville, l'Albaycin avec le mirador San Nicolas qui permet d'avoir une vue magnifique sur l'Alhambra (La boite le Camborio aussi, pour le côté touristique), le Sacromonte avec les cuevas. Le parque des Ciencias à faire pour le petit côté sympa scientifique la première semaine, spectacle de flamenco dans une salle à faire au moins une fois. La mer et les montagnes ne sont pas loin et ça c'est cool, hyper facile pour y aller, il y a plein de voyages avec les assos ou alors le bus.

LE « KIT DE SURVIE » :

# Pas de souci pour trouver un logement, tout dépend des gens, mais 3-4 jours sans avoir fait de recherches avant et c'est trouvé avec les annonces dans la rue ou les sites comme easypiso.com ou pisocompartido.com. Au début c'est galère si l'espagnol n'a pas été pratiqué, les andalous ont décidé de laisser tomber les "s" à la fin des phrases du coup il faut les deviner et il faut éviter d'aller vers les vieux pour demander des infos parce qu'ils ne savent pas que tu ne parles pas espagnol ou que tu ne comprends pas. Et surtout il faut laisser tomber les sms et se mettre à Whatsapp ! Mais franchement c'est facile de venir ici, il n’y a pas trop de soucis à se faire !

AUTEURS :
PHILIPPE Violaine